Herpès (labial et génital)

L’herpès est un virus qui se caractérise par des vésicules (cloques remplies de liquides) douloureuses au niveau des organes génitaux (herpès génital) ou de la bouche (herpès labial). Il se manifeste par poussées. Les cloques sont visibles durant 5 à 10 jours (crise d'herpès), puis disparaissent souvent pendant plusieurs mois, avant de réapparaitre.

 

C'est une infection chronique : il est impossible de se débarrasser du virus. Par contre, des traitements réussissent à soulager les symptômes et à réduire la fréquence des poussées.

 

Lorsqu’elles éclatent, ces cloques sont une porte d’entrée pour le VIH.

 

 

Comment ça se transmet ?

Le virus se transmet par contact direct avec une lésion, notamment par pénétration anale et par fellation non protégées.

Il peut aussi se transmettre si les doigts ou la main touchent une lésion puis les organes génitaux, l'anus ou la bouche.

Le risque est plus élevé pendant les périodes de crise.

 

Quels symptômes ?

L'herpès génital comprend une gamme très large de symptômes, qui varient selon la personne mais aussi selon l'épisode de crise chez une même personne.

On peut décrire une crise d'herpès "typique" comme suit : d'abord une sensation de picotements dans la région affectée, suivie de l'apparition d'une rougeur ou d'une enflure. Dans les heures ou les jours qui suivent, apparaissent des cloques remplies de liquide qui sont très fragiles et se brisent, formant des plaies douloureuses au toucher. Ces plaies se recouvrent d'une croûte et la peau se cicatrice.

 

Quel traitement ?

On ne peut pas guérir d'un herpès. Il y a un traitement efficace pour traiter les crises, à base de comprimés et de crèmes. Si les crises sont très fréquentes (plus de 6 par an), un traitement plus long est proposé pour espacer les crises.

 

Comment me protéger ?

Il n'existe pas encore de vaccin mais des recherches sont en cours.

 

Le préservatif peut protéger de l'herpès pendant la pénétration, cependant une contamination peut intervenir par contact direct avant la pénétration ou avec les doigts.

 

En cas de poussée d'herpès labial, il faut éviter le sexe oral.

 

Comment savoir si je suis contaminé ?

Si les symptômes de l'herpès génital apparaissent, rends-toi rapidement dans un CEGIDD ou chez ton médecin généraliste.

 

Le diagnostic se fait par une prise de sang et par un prélèvement local des lésions.