Syphilis

La syphilis est une IST en forte recrudescence dans le milieu gay.

 

Tant qu'elle n'est pas traitée, la syphilis augmente considérablement le risque d'attraper les autres IST, dont le VIH.

 

 

On peut avoir la syphilis sans ne présenter aucun symptôme. Mais cela n'empêche pas la maladie de continuer d'évoluer et elle peut toujours être transmise à un partenaire.

 

Comment ça se transmet ?

La syphilis se transmet par contact entre les muqueuses (pénis, anus, bouche).

C'est une IST qui se transmet très facilement, notamment par la fellation : le préservatif est le meilleur moyen de se protéger, même s'il n'est pas efficace à 100% contre elle.

 

Quels symptômes ?

Elle évolue en trois stades.

 

1er stade : 

Entre 10 et 90 jours après l'infection.

Parfois, un chancre (bouton qui ressemble à une brûlure de cigarette) apparait au niveau du point d'entrée de la maladie, sur la peau ou les muqueuses : pénis, gland, testicules, anus, tétons, rectum, lèvres, bouche, gorge. Ce chancre ne fait pas mal, ne gratte pas.

Il disparait sans traitement après 3 à 6 semaines, mais l'infection est toujours présente.

 

2ème stade : 

Ces symptômes peuvent apparaitre en même temps que le chancre, ou jusque plusieurs mois après.

Éruptions cutanées (poitrine, dos, paume des mains et plantes des pieds, zone génitale)

Possibles douleurs articulaires et musculaires, fièvre, perte de cheveux. 

Encore une fois, ces symptômes disparaîtront sans traitement, mais l'infection est toujours présente.

 

Avec un dépistage régulier, tu ne dépasseras jamais le 2ème stade.

 

3ème stade :

Jusqu'à 30 ans après l'infection.

C'est le stade qu'il faut éviter à tout prix.

Lésions sévères des organes vitaux et du système nerveux (cœur, cerveau, yeux et os)

 

Quel traitement ?

Elle se soigne facilement par des injections de pénicilline quand elle est dépistée rapidement.

En cas d'allergie à la pénicilline, d'autres antibiotiques sont tout aussi efficaces.

Des examens de sang périodiques permettront ensuite de contrôler la guérison.

 

Elle nécessite un traitement adaptée si la personne est infectée par le VIH.

 

Comment me protéger ?

Le préservatif est le meilleur moyen de s'en protéger, mais il n'est pas efficace à 100%, d'où l'importance d'un dépistage régulier.

Il n'existe pas de vaccin contre la syphilis.

 

Comment savoir si je suis contaminé ?

Les symptômes ne sont pas toujours visibles. Il est donc très important de se faire dépister, même si tu as des rapports sexuels systématiquement protégés.

 

Le dépistage est une simple prise de sang :

- en laboratoire avec ordonnance de ton médecin

- dans un Centre Gratuit D'information, de Dépistage et de Diagnostic (CEGIDD).

 

Pour trouver l’adresse du CEGIDD le plus proche de chez toi, rends-roi sur la page Dépistage.