Papillomavirus humain (HPV) / verrues génitales

Le HPV est l'infection sexuellement transmissible la plus fréquente au monde et elle se manifeste le plus souvent par des lésions appelées condylomes. 

 

Ces lésions guérissent souvent seules, mais pas toujours, et elles peuvent parfois évoluer vers un cancer de l’anus ou de la gorge (et du col chez la femme).

 

Comment ça se transmet ?

Les Papillomavirus se transmettent extrêmement facilement lors des rapports sexuels ou par contact direct avec la peau lors de rapports avec ou sans pénétration, mais aussi par les doigts. Le préservatif diminue en partie la transmission des papillomavirus mais ne protège pas complètement.

 

Quels symptômes ?

Il peut ne pas y avoir de symptômes.

Souvent il y a des condylômes (verrues) visibles au niveau du prépuce, du gland, des bourses, de l'anus, de la gorge, ou de la peau.

Cependant, elles peuvent être situées à l'intérieur du rectum/de l'anus et donc invisibles et évoluer vers un cancer.

 

Quel traitement ?

Au stade de condylomes, le traitement peut se faire en brûlant les lésions par azote liquide, ou par d'autres méthodes (laser, chirurgie).

Le traitement diminue les risques de transmission et les risques d’évolution vers le cancer.

 

Comment me protéger ?

Il existe un vaccin préconisé chez les femmes mais rarement prescrit aux hommes.

Il doit dans tous les cas être administré avant l'âge de 19 ans.

Après avoir été contaminé une fois, il n'est plus possible de se faire vacciner.

Le préservatif reste la meilleure protection.

 

Comment savoir si je suis contaminé ?

Il est important de te faire dépister régulièrement.

 

Le dépistage des lésions externes du papillomavirus se fait par un examen visuel par le médecin d'un Centre Gratuit D'information, de Dépistage et de Diagnostic (CEGIDD).

Le dépistage des lésions internes se fait par anuscopie chez un proctologue.

 

Pour trouver l’adresse du CEGIDD le plus proche de chez toi, rends-toi sur la page Dépistage.